Qu’est-ce qu’une pression glissée et dans quel massage l’exercer ?

Avec les larges variétés de massage, il existe en effet différentes manières de le réaliser. Afin d’obtenir les résultats voulus, la massothérapie implique une technique de massage aux dépens des besoins et attentes de la clientèle. Les techniques de base de massage sont très diversifiées, comme les ébranlements, le drainage, le foulage, le pétrissage, la friction, l’effleurage, les percussions et le tapotement. Actuellement, ces techniques sont de plus en plus appréhendées dans le domaine du soin et de bien-être. Pour celui du massage pression glissée, elle fait partie des manœuvres les plus utilisées. Il est donc important de connaître comment définir cette méthode et dans quel massage l’exercer.

C’est quoi un massage pression glissée et quel est son but ?

Appelée également effleurage profond, la pression glissée fait partie des techniques de base de massage, visant en particulier à apporter des bienfaits sur les différents systèmes liés aux corps humains. En fonction de l’objectif à atteindre, la pression glissée se fait à vitesse lente ou rapide. En premier lieu, elle permet de favoriser en profondeur l’irrigation sanguine et lymphatique.

Le but de cette technique de massage est donc de réaliser une pression continue profonde de tissu ou deep tissue massage en faisant comprimer les parties molles sous-jacentes. De plus, la friction glissée joue aussi un grand rôle au niveau des articulations et muscles. En effet, la pratique va briser les fibres et permet ensuite l’augmentation du flux sanguin.

Pour ce cas, le massage orienté vers la pression permet d’étirer, d’assouplir et de relâcher les différentes fibres conjonctives. Il consiste également en une manœuvre de chasse, qui va cibler les systèmes veineux profonds et superficiels. Le praticien fait la manœuvre dans le sens disto-proximal uniquement et il faut préparer la peau préalablement par l’effleurage.

Comment réaliser le massage pression glissée ?

Afin d’établir le contact pour le traitement à pression glissée, il faut poser délicatement les mains à plat (les paumes ainsi que les doigts). Les mains parcourent les muscles et l’augmentation du degré de pression permet d’atteindre les muscles d’un tendon à l’autre. Il faut aussi faire de haut en bas et d’une main ferme l’effleurage des muscles qui atteint la colonne vertébrale. Les mains du praticien s’adaptent à la morphologique de la région à masser et la constitution anatomique.

Pour assister encore plus, certaines parties de la main devraient appuyer plus que d’autres, comme les bouts des doigts pour glisser doucement entre les côtes. Afin d’exercer une pression profonde sur certains muscles, il convient par exemple d’utiliser le talon des mains. Pour masser les membres, positionnez les mains perpendiculairement à l’axe du membre ou faites tout simplement la position appelée « mains en bracelet », en bien se refermant autour de lui. Ensuite, il faut faire plus d’appui ou moins fort avec le bord de la main sur le long de la membrane suivant la sensibilité.

Pression glissée et pression profonde, deux choses inséparables

Lors du massage pression glissée, le praticien applique aussi un massage tissu profond qui nécessite une technique particulière. En général, il faut favoriser une certaine intensité afin de dénouer les nœuds durs en profondeur dans les muscles. Le praticien réalise chaque mouvement lentement afin de faire ressentir au client l’effet d’un rouleau compresseur. De plus, la pression glissée accompagnée de la pression profonde est connue pour sa vertu thérapeutique.

Pour plus de résultats, les techniques attribuées ont pour objectif de travailler les muscles à une pression continue profonde. Suite au travail, le client pourra ressentir une sensation de légèreté, ce qui entraînera la libération des hormones et d’endorphines. Le client gagne aussi un sentiment de bien-être suivi d’un soulagement.

Fauteuil massant chauffant : guide d’achat
Découvrir les vertus du massage Shiro Abhyanga à Paris